Actualité

“Are big banks’ profits in tax havens legal? The Commission must launch a full investigation and lift all doubts”

Mardi 28 mars 2017

S&D Press release

“The Socialists and Democrats in the European Parliament today called on the European Commission to investigate potential breach of EU competition rules following the revelations of a report on the use of tax havens by Europe’s biggest banks” published by Oxfam.

In a letter to the president of the European Commission Jean-Claude Juncker, S&D Group president Gianni Pittella, S&D Group vice-president Udo Bullmann and S&D spokesperson Pervenche Berès slam “the unacceptable use of tax havens and their favourable tax and regulatory rules by the biggest European banks”.

(Lire +)

Son vrai visage : Témoignage sur le FN au Parlement européen

Au soir de la nette victoire du Front national aux élections européennes de 2014, Marine Le Pen annonçait vouloir détruire l’Europe de l’intérieur. À mi-mandat, quel bilan peut-on dresser de l’influence de ces eurodéputés frontistes au sein d’une institution, le Parlement européen, dont ils contestent la légitimité ? Que révèlent leurs actions de leur vision du monde ? Dans cet ouvrage réalisé en collaboration avec la Fondation Jean Jaurès, j’analyse en quoi le Front national au Parlement européen utilise les faiblesses de l’Union et agite les peurs, cherchant à détruire l’édifice, alors qu’il faut, dans l’intérêt de la France, le réorienter et le renforcer…

(Lire +)

L’activité réelle du FN au Parlement européen sous la loupe d’une eurodéputée PS

Jeudi 16 mars 2017

Article de Cécile Ducourtieux paru dans le Monde

Pervenche Berès a étudié les prises de positions et votes des élus frontistes depuis leur entrée en force dans l’Hémicycle de Strasbourg.

La chef de file des élus socialistes au Parlement européen, Pervenche Berès, s’est penchée sur l’activité réelle du Front national à Strasbourg. Le parti d’extrême droite a fait de cet hémicycle son « camp de base », après y être entré en force en 2014 (il compte aujourd’hui 20 eurodéputés). De ses observations, Mme Berès a tiré un essai rendu public jeudi 16 mars par la Fondation Jean-Jaurès.

Si les élus frontistes savent tirer de l’institution un parti médiatique et financier – deux assistants parlementaires d’eurodéputés frontistes ont été mis en examen dans le cadre de l’enquête sur des emplois présumés fictifs du FN –, dans les commissions où s’effectue le gros du travail parlementaire, « leur action consiste pour l’essentiel à faire acte de présence », estime Mme Berès, et à déposer « des milliers de questions écrites et propositions de résolution à la portée nulle ».

(Lire +)

Obstruction, subventions : le FN coûte cher au Parlement européen

‎Jeudi 16‎ ‎Mar‎s ‎2017

Article ce Cécile Barbière – paru dans Euractiv

Depuis 2014, le Front national utilise de plus en plus le Parlement européen pour gagner en envergure politique. Des pratiques que l’institution peine à encadrer, dénonce l’eurodéputée Pervenche Berès dans un livre.

L’encadrement des pratiques et du discours des élus anti-européens est un véritable casse-tête pour l’institution, surtout depuis l’arrivée massive d’une famille politique eurosceptique à Bruxelles.

Dans son livre* publié en partenariat avec la Fondation Jean Jaurès, l’eurodéputée socialiste française Pervenche Berès propose un témoignage en direct de l’intérieur de l’institution.

(Lire +)

Faciliter l’accès des entreprises de l’économie sociale et solidaire à la collecte des déchets recyclables et réutilisables

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur le Vice-président, je me réjouis que nous puissions avoir enfin cette discussion sur les enjeux de l’économie circulaire. Ce Parlement l’a voulue, le rendez-vous est là, et je remercie Mme Bonafè pour tout le travail qu’elle a pu faire.

Au fond, quand on regarde l’avenir de l’économie européenne, la question de l’économie circulaire est une question tout à fait centrale. Mais elle ne pourra pas être juste circulaire, elle devra être aussi solidaire. Pour cela, la place des entreprises de l’économie sociale et solidaire doit être au cœur de la stratégie que nous mettons en œuvre. C’est ce que fait le rapport de Mme Bonafè et je l’en remercie.

(Lire +)

Économie circulaire : elle doit aussi être solidaire !

Mardi 14 mars 2017

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

C’est un fait : l’Europe et le monde croulent sous les déchets. C’est pourquoi, nous nous sommes mobilisés sur le paquet législatif « économie circulaire », visant à développer le recyclage, le réemploi, la réutilisation et réduire la mise en décharge. Nous nous félicitons de l’adoption, aujourd’hui, de cet ensemble de textes visant à protéger l’environnement. Pour les socialistes, l’essor de l’économie circulaire est une priorité stratégique pour l’Union, car elle permet à la fois préservation des ressources naturelles, consommation durable, amélioration de la qualité de vie, développement des territoires, création de valeur et d’emplois et réinsertion de personnes vulnérables.

(Lire +)

L’euro est le socle sur lequel construire l’Europe de demain

Lundi 13 mars 2017

Tribune parue dans Alternatives économiques

Vingt-cinq ans après la signature du traité de Maastricht, l’architecture de la zone euro reste incomplète. La crise financière née aux Etats-Unis a transformé cette fragilité en une menace. Malgré les avertissements formulés dès sa conception, l’Union monétaire n’a jamais été équilibrée par une véritable Union économique. L’euro, équipé pour les temps calmes, a protégé les économies des fluctuations des taux de change, mais les a privées d’un instrument d’ajustement aux chocs. L’existence d’une monnaie commune sans véritable instrument contracyclique est une tare d’origine qui a aggravé les conséquences de la crise.

(Lire +)

TVA applicable aux livres et à la presse sur support numérique : la Cour de justice, têtue comme un âne !

Mercredi 8 mars 2017

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

Hier, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a, une nouvelle fois, pris une décision légitimant la discrimination de la presse en ligne par rapport à la presse papier en matière de TVA. Les eurodéputés socialistes et radicaux regrettent une décision absurde, alors même que la Commission européenne a annoncé, au mois de décembre dernier, une proposition spécifique pour que les taux de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne soient alignés sur ceux des supports papier.

(Lire +)

FN : l’arbre des affaires ne doit pas cacher la forêt des propositions politiques

Lundi 6 mars 2017

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

Les « affaires » du Front national, au Parlement européen comme ailleurs, finissent par faire parler d’elles dans l’actualité. C’est important. Il est essentiel que la justice fasse toute la lumière et que la presse informe les citoyens. Mais, parler des affaires du FN au Parlement européen n’épuise pas l’affaire du Front national au Parlement européen, ses propositions, ses votes, son attitude, le danger qu’il représente, à la fois pour la France et pour l’Europe.

(Lire +)