Les démocrates ne doivent pas renoncer à dire l’Europe qu’ils veulent

Jeudi 16 février 2017

Emission Europe Hebdo

Le jeudi 16 février 2017, je participais à l’émission « Europe hebdo » sur la chaine Public Sénat avec mes collègues, Philippe Lamberts, coprésident belge du groupe des Verts et Frank Engel membre luxembourgeois du Parti populaire européen. A quelques semaines du sommet de Rome, qui célébrera les 60 ans du traité fondateur de l’Union européenne, nous avons débattu des contours de l’Europe et des nombreux défis qu’elle doit affronter, dont la montée des populismes.

(Lire +)

En savoir +

Si l’on n’équipe pas l’euro pour faire face aux défis futurs, il n’y aura plus d’Europe

. Lors de la session plénière de février, le Parlement européen a adopté un ensemble de trois résolutions explorant l’évolution future de l’Union européenne. Avec mon co-rapporteur, Reimer Böge, nous plaidons pour un rapprochement des économies de la zone euro, afin de les rendre plus résilientes par rapport aux chocs extérieurs. Nous proposons donc les modalités d’un budget propre à la zone euro. Capacité budgétaire – Texte adopté

En savoir +

Actualités

Eurogroupe sur la Grèce : le changement c’est maintenant ?

Lundi 20 février 2017

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

Une nouvelle fois, la délégation socialiste française au Parlement européen doit réagir aux décisions de l’Eurogroupe sur la Grèce, même si cette réunion n’était pas celle « de la dernière chance ». Positivement qui plus est, et cela n’a pas toujours été le cas : le débat sur la Grèce a permis à l’Eurogroupe, comme au FMI, un débat approfondi. Tout le monde en est d’accord : la place de la Grèce est dans l’Europe et dans la zone euro. Les institutions vont retourner à Athènes pour boucler un paquet équilibré, sans effort budgétaire net, permettant des politiques actives pour l’emploi.

(Lire +)

Le grand n’importe quoi du FN au Parlement européen

Samedi 18 février 2017

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

Une plénière de plus s’est achevée au Parlement européen. Une plénière importante, avec beaucoup de votes clés.

Jugeons un peu : le CETA, l’accord commercial entre l’Union européenne et le Canada ; le renforcement des frontières de Schengen pour lutter contre le terrorisme ; un budget pour la zone euro afin d’améliorer la qualité de vie des Européens ; un rapport d’avenir pour prendre en compte les conséquences de la robotisation et des algorithmes sur nos sociétés ; une réforme du marché carbone pour faire rimer environnement, industrie, emploi et juste échange.

(Lire +)

Faire rimer environnement, industrie, emploi et juste échange : c’était sans compter sur le poids des lobbies !

Mercredi 15 février 2017

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

Le Parlement européen a adopté, aujourd’hui, sa position sur le système ETS pour les années 2021-2030. L’ETS, c’est le marché carbone, un des outils de l’Europe dont la réforme est déterminante pour respecter les engagements pris lors de la COP 21 et ratifiés depuis.

Les membres de la délégation socialiste française au Parlement européen déplorent le déséquilibre du texte voté, fruit d’une trahison de la droite de l’hémicycle qui a détricoté les éléments progressistes du compromis atteint en commission ENVI, avec l’appui malheureux d’un certain nombre de collègues socialistes et démocrates.

(Lire +)

Videos

Il faut compléter l’Union bancaire, et rapidement

Mardi 14 février 2017

Intervention en séance plénière dans le cadre du débat sur l’Union bancaire

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur le Vice-président, personne ne vous étonnera en vous disant que le groupe socialiste plaide fortement pour compléter l’Union bancaire afin que le troisième pilier soit enfin en place et que l’Union bancaire soit dotée de ce fiscal backstop (dispositif de soutien budgétaire) qui lui fait toujours défaut.

Nous ne souhaitons pas non plus que votre projet d’une union des marchés des capitaux vienne se substituer à cet achèvement de l’Union bancaire ou même que ce marché des capitaux soit un outil pour abaisser la qualité réglementaire.

(Lire +)

L’Europe doit adapter sa stratégie de croissance au nouveau contexte mondial

Mardi 14 février 2017

Intervention en séance plénière dans le débat sur le Semestre européen

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, l’examen annuel de la croissance se déroule dans un contexte que nul ne peut ignorer.

Ce contexte est marqué, d’abord, par la victoire de Donald Trump aux États-Unis, qui fait peser de lourdes incertitudes sur l’économie européenne à travers l’enjeu des relations transatlantiques, et laisse craindre la menace d’une baisse d’activité en Europe liée à un retour du protectionnisme aux États-Unis, un risque de guerre des devises, qui pourrait se matérialiser, ou une remontée excessive des taux d’intérêt.

(Lire +)

Programme d’ajustement en Grèce : Mais, Monsieur le bourreau, jusqu’à quand ?

Mardi 14 février 2017

Intervention en séance plénière sur l’état d’avancement de la deuxième évaluation du programme d’ajustement économique pour la Grèce

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur le Vice-président, je crois qu’il est temps que la Commission incite les deux autres institutions à boucler la deuxième évaluation du programme grec. En cohérence, d’ailleurs, avec les prévisions économiques que l’institution à laquelle vous appartenez a publiées pas plus tard qu’hier, car les chiffres pour la Grèce sont meilleurs que ce que l’on a l’impression d’entendre colporter ici ou là comme mauvaise information à propos de ce pays.

(Lire +)

La zone euro est le socle le plus fort sur lequel on peut construire cette Europe de demain

Mardi 14 février 2017

Première intervention en séance plénière à propos des trois rapports sur l’avenir de l’Union, dont le rapport « capacité budgétaire »

Pervenche Berès, rapporteure. – Monsieur le Président, Monsieur le Vice-président, chers collègues, parfois l’histoire se répète, parfois l’histoire bégaie.

Dans ce Parlement, en décembre 1998, Alman Metten, l’un de nos collègues, rédigeait un rapport pour demander la mise en place d’un mécanisme d’ajustement aux chocs asymétriques au sein de la zone euro. À l’époque, nous ne l’avions pas écouté, nous étions passés à autre chose. Aujourd’hui, le rendez-vous est là. Ce ne sera sans doute pas le premier rapport qui évoque ce besoin d’un budget de la zone euro mais le point de rendez-vous est là.

(Lire +)