Au nom de tout ce qui nous unit, de ce que nous défendons et continuerons de défendre

Hommage du Parlement européen aux victimes des attentats en France

Lundi 12 janvier 2015 Strasbourg

Intervention de Pervenche Berès, présidente de la Délégation socialiste française au nom du groupe S-D

Au nom de ce qui nous unit, de ce que nous défendons et continuerons de défendre,
au nom des droits fondamentaux de toutes les femmes, de tous les hommes,
au nom de leur liberté de penser, de dire, de croire ou de ne pas croire, d’aimer, de rire aussi,

au nom de mon pays, la France,
au nom de tous les pays de l’Union et du monde entier, qui ont vu des êtres humains tomber
parce qu’ils étaient au mauvais endroit au mauvais moment,
parce qu’ils croyaient en un autre au-delà ou non,
parce que leur métier était de nous protéger
ou parce qu’ils étaient aux yeux de lâches assassins les porte-drapeaux de nos valeurs,
j’affirme, avec les millions de citoyens qui se sont levés à Paris, en France, dans les villes et les villages de la planète hier et les jours précédents que nous ne céderons jamais.

(Lire +)

En savoir +

Unis, résistons pour sauvegarder nos valeurs fondamentales et notre vivre ensemble

Une minute de silence a été organisée aujourd’hui, jeudi 8 janvier, pour exprimer la compassion et la solidarité du Parlement européen avec les victimes de l’attaque meurtrière de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, leurs familles, les citoyens français, et les autorités. La veille au soir, de nombreux citoyens s’étaient rassemblés spontanément devant l’institution. Réuni en session plénière à Strasbourg la semaine prochaine, les députés évoqueront cet attentat et ses suites lors d’un débat.

(Lire +)

En savoir +

Actualités

Victoire de Syriza : encore un grand bond en avant pour la réorientation de l’Europe !

Communiqué de presse de Pervenche Berès, Présidente de la délégation socialiste française
Bruxelles – dimanche 25 janvier 2015 – http://www.deputes-socialistes.eu/?p=10993

En prenant connaissance des premières projections officielles suite aux élections législatives en Grèce, 150 sièges pour Syriza selon le Ministère de l’intérieur, Pervenche Berès a déclaré :

« Les urnes ont parlé aujourd’hui en Grèce. Le message envoyé est clair : il est résolument européen, pour une autre Europe, attaché à la démocratie et porteur d’espoir pour les Grecs et l’ensemble du continent.

« Pendant la législature passée, c’est sous la responsabilité de notre camarade Liêm Hoang-Ngoc que le Parlement européen a dénoncé les agissements de la Troïka en Grèce. Sans cesse nous avons appelé à une gouvernance économique placée sous le signe de la démocratie. Avec ces élections, le peuple grec rappelle son attachement farouche à une démocratie dont il est le berceau. Quand la gauche incarne l’espoir, le fascisme recule : comment ne pas se réjouir du crépuscule de l’Aube dorée ?

« Le message envoyé par les électeurs grecs doit être entendu par les partisans de la saignée comme méthode thérapeutique. Les propositions de Syriza pour l’essentiel portent les valeurs et l’esprit européens.

(Lire +)

La BCE sort l’artillerie lourde pour relancer l’économie !

Bruxelles – jeudi 22 janvier 2015 –

La Banque centrale européenne (BCE) a décidé de lancer un programme de rachat massif de titres comprenant des obligations d’Etat. La délégation socialiste française se félicite de cette annonce.

« 60 milliards d’euros par mois jusqu’en septembre 2016, soit un programme de plus de 1000 milliards d’euros. La somme est colossale, comme les défis auxquels nous devons faire face » explique Pervenche Berès, Présidente de la délégation socialiste française.

« Si la BCE a pris la décision, en toute indépendance, de débloquer autant de liquidités pour l’économie européenne, c’est pour tenir le mandat qui lui a été confié de ramener l’inflation à un taux proche de 2%. Elle apporte ainsi une pierre au redressement de l’économie européenne.

(Lire +)

Traçabilité : mémoire de poisson rouge ?

Communiqué de presse de la délégation socialiste française
Bruxelles – mardi 20 janvier 2015 -

La délégation socialiste française au Parlement européen a pris connaissance avec stupéfaction des amendements « malbouffe » déposés par les eurodéputé-e-s UMP sur l’indication du pays d’origine de la viande utilisée dans les aliments transformés.

« Michel Dantin, Françoise Grossetête et Angélique Delahaye auraient-ils la mémoire d’un poisson rouge ? », s’interrogent Eric Andrieu, membre de la commission de l’Agriculture, Guillaume Balas et Gilles Pargneaux, membres de la commission de l’environnement.

« Ces trois eurodéputé-e-s du PPE ont en effet déposé des amendements qui suppriment toutes les mesures de traçabilité que nous avions mises en avant suite au scandale de la viande de cheval. Ce n’est pas parce que le scandale a quitté la Une de l’actualité qu’il ne faut pas prendre les mesures pour empêcher qu’une escroquerie équivalente ne se reproduise ! », ajoutent les eurodéputés socialistes français.

(Lire +)

Videos

PNR et fiscalité, rendez-vous à RIGA !

Intervention dans le débat sur le programme de travail de la présidence lettone

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Madame la Première ministre, après ce qui s’est passé dans mon pays, votre Présidence, comme le programme politique de tous les démocrates, est bousculée. Mais, comme tous les parlements du monde, il nous appartient d’être mobilisés autour de ce que sont les valeurs des démocrates. Et, comme tous les parlements du monde qui se veulent démocratiques, nous devons armer la démocratie face aux terroristes et nous devons le faire dans le respect de nos valeurs. C’est la raison pour laquelle ce Parlement soutiendra un PNR dès lors qu’il permettra de défendre nos valeurs et c’est ici, dans ce Parlement, que vous devrez avoir ce débat. Oui à un PNR européen, un PNR qui permette aussi de défendre les valeurs de la démocratie et de la protection des libertés individuelles et des données.

Puis, Madame la Présidente, il y a dans votre Présidence une question que nous, démocrates et socialistes, attendons de vous voir saisir avec détermination car elle mine notre modèle social. C’est la question de la fiscalité. Ce Parlement est convaincu que, dans le domaine fiscal également, il nous faut agir avec efficacité à l’échelle européenne et, là aussi, le chantier est totalement ouvert. Nous attendons de votre part des engagements en phase avec ce que ce Parlement attend du programme de travail de la Commission.

Je vous souhaite bonne chance!

(Lire +)

Au nom de tout ce qui nous unit, de ce que nous défendons et continuerons de défendre

Hommage du Parlement européen aux victimes des attentats en France

Lundi 12 janvier 2015 Strasbourg

Intervention de Pervenche Berès, présidente de la Délégation socialiste française au nom du groupe S-D

Au nom de ce qui nous unit, de ce que nous défendons et continuerons de défendre,
au nom des droits fondamentaux de toutes les femmes, de tous les hommes,
au nom de leur liberté de penser, de dire, de croire ou de ne pas croire, d’aimer, de rire aussi,

au nom de mon pays, la France,
au nom de tous les pays de l’Union et du monde entier, qui ont vu des êtres humains tomber
parce qu’ils étaient au mauvais endroit au mauvais moment,
parce qu’ils croyaient en un autre au-delà ou non,
parce que leur métier était de nous protéger
ou parce qu’ils étaient aux yeux de lâches assassins les porte-drapeaux de nos valeurs,
j’affirme, avec les millions de citoyens qui se sont levés à Paris, en France, dans les villes et les villages de la planète hier et les jours précédents que nous ne céderons jamais.

(Lire +)

Unis, résistons pour sauvegarder nos valeurs fondamentales et notre vivre ensemble

Une minute de silence a été organisée aujourd’hui, jeudi 8 janvier, pour exprimer la compassion et la solidarité du Parlement européen avec les victimes de l’attaque meurtrière de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, leurs familles, les citoyens français, et les autorités. La veille au soir, de nombreux citoyens s’étaient rassemblés spontanément devant l’institution. Réuni en session plénière à Strasbourg la semaine prochaine, les députés évoqueront cet attentat et ses suites lors d’un débat.

(Lire +)