La méthode des petits pas a montré ses limites

A l’occasion des Rencontres économiques 2017 d’Aix-en-Provence, Jean Massiet, journaliste à Accropolis, chaîne de vidéos innovante, qui décrypte l’actualité politique française, m’a interviewée sur quelques thèmes liés à l’Union : la qualité du débat sur l’Europe pendant la campagne présidentielle ; mon sentiment sur la nécessité d’un parlement pour la zone euro ; la possibilité d’une Europe de la défense ; l’afflux des réfugiés …

(Lire +)

En savoir +

Face au FN qui veut détruire l’Europe, mobilisons-nous !

Samedi 4 mars 2017

Emission 500 millions d’Européens – BFM Business

Samedi 4 mars, je participais à l’émission « 500 millions d’Européens » présentée par Yann-Antony Noghès, en compagnie de Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles, Dominique Riquet, eurodéputé UDI et Jean-Sébastien Lefebvre, journaliste à Contexte, pour présenter le livre sur les activités des élus FN depuis 2014, que je publie, en collaboration avec la fondation Jean-Jaurès.

(Lire +)

En savoir +

Les démocrates ne doivent pas renoncer à dire l’Europe qu’ils veulent

Jeudi 16 février 2017

Emission Europe Hebdo

Le jeudi 16 février 2017, je participais à l’émission « Europe hebdo » sur la chaine Public Sénat avec mes collègues, Philippe Lamberts, coprésident belge du groupe des Verts et Frank Engel membre luxembourgeois du Parti populaire européen. A quelques semaines du sommet de Rome, qui célébrera les 60 ans du traité fondateur de l’Union européenne, nous avons débattu des contours de l’Europe et des nombreux défis qu’elle doit affronter, dont la montée des populismes.

(Lire +)

En savoir +

Actualités

Lutte contre les paradis fiscaux : quand on veut, on peut

Mercredi 13 décembre 2017

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

Les Etats membres ont fait preuve de peu d’ambition dans l’élaboration de la liste européenne des paradis fiscaux.

Le Parlement européen a heureusement adopté aujourd’hui le rapport de la commission d’enquête faisant suite aux scandales LuxLeaks, Swiss Leaks, Bahama Leaks et Panama Papers. Ces informations, qui ont choqué l’opinion publique, nous ont permis d’amener la droite et le centre de l’hémicycle européen sur nos positions.

(Lire +)

Brexit : entre divorce à l’amiable ou désunion irrémédiable

Mercredi 13 décembre 2018

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

Aujourd’hui le Parlement européen a adopté une résolution sur le Brexit saluant le résultat des premières négociations de retrait.

Si les membres de la délégation socialiste française au Parlement européen sont satisfaits de la teneur de la résolution, ils n’entendent rien lâcher pour la suite.

Les récents propos de Monsieur Davis nous obligent à rester vigilants : le secrétaire d’État en charge de la sortie de l’Union européenne dans le gouvernement de Madame May a en effet laissé entendre hier que le compromis trouvé n’avait aucun caractère contraignant.

(Lire +)

Plan d’investissement : une prolongation bienvenue

Mardi 12 décembre 2017

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

Le Parlement européen a adopté aujourd’hui la prolongation du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) tout en augmentant les ressources consacrées.

Les membres de la délégation socialiste française se félicitent de ce nouveau pas en avant, même s’il faut encore aller plus loin.

Dans les bonnes nouvelles, nous notons que ce fonds d’investissement public, pour lequel nous nous sommes battus en 2014, a un impact positif : il a permis de lever un investissement privé frileux et contribue à la reprise économique. Aussi, le prolonger jusqu’en 2020 était nécessaire, avec de nouvelles ressources pour financer davantage de projets.

(Lire +)

Videos

Les réformes de l’Union économique et monétaire ne peuvent attendre

Mercredi 13 décembre 2017

Intervention en séance plénière dans le cadre du débat sur la préparation de la réunion du Conseil européen des 14 et 15 décembre 2017 et l’état d’avancement des négociations avec le Royaume-Uni

Pervenche Berès (S&D). – Madame la Présidente, Monsieur le négociateur, Monsieur Barnier, merci d’avoir introduit – pourrait-on dire? – «le loup dans la bergerie». En tout cas, le mot «marché intérieur» au paragraphe 49 de ce long rapport conjoint qui – je crois – est un fil conducteur sur lequel nous allons pouvoir construire beaucoup pour l’avenir des relations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

(Lire +)

Le plan d’investissement est une pierre dans la stratégie globale dont l’UE a besoin

Mardi 12 décembre 2017

Intervention en séance plénière dans le cadre du débat sur la prolongation de la durée d’existence du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS)

Pervenche Berès (S&D). – Madame la Présidente, Monsieur le Vice-président, vous vous en souviendrez, c’est mon groupe, le groupe socialiste, qui a beaucoup voulu au moment de l’investiture de Jean‑Claude Juncker que ce plan d’investissement existe. C’est le Parlement européen qui a voulu que l’EFSI 1 puisse être envisagé dans un prolongement.

(Lire +)

Il faut faire la lumière sur les pratiques d’évasion fiscale hors et dans l’UE

Mardi 12 décembre 2017

Intervention en séance plénière dans le cadre du débat sur le rapport sur l’enquête sur le blanchiment de capitaux, l’évasion fiscale et la fraude fiscal

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur Langen, comme président de la commission PANA, vous avez été un excellent président et vous venez d’en faire la démonstration. Je vous invite dès lors à convaincre votre groupe, si vous ne voulez pas baisser le niveau d’ambition de ce rapport, de retirer toutes les demandes de votes séparés

(Lire +)

Permettre de mieux traiter la situation des banques en cas d’insolvabilité

Jeudi 30 novembre 2017

Intervention en séance plénière dans le cadre du débat sur le rang des instruments de dette non garantis dans la hiérarchie en cas d’insolvabilité

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, lorsque ce Parlement a adopté la directive sur le redressement des banques et la résolution en cas de faillite, notre préoccupation était d’éviter la contagion et l’accès à l’argent des contribuables, en permettant un renflouement interne. En même temps, pour que cela soit viable, les conditions de marché ont été aggravées ou, d’une certaine manière, renforcées avec la montée en puissance, à la fois de la législation européenne et des normes internationales, avec la perspective d’entrée en vigueur du TLAC.

(Lire +)