Etats généraux du PS : Contributions de la Délégation socialiste française

Les contributions de la Délégation socialiste française portent sur les thèmes suivants : Activité et Plein Emploi Démocratie et Représentation Droits et Individus Émancipation et Progrès Entreprises et Innovation Entreprise et ré-industrialisation Europe et souveraineté Transformation et Mondialisation Le lien vers le site de la délégation socialiste française

En savoir +

Interview de Pervenche Berès sur Radio Sensations : nomination des Commissaires européens et actualité européenne

- Dimanche 12 octobre 2014, Pervenche Berès était l’invitée de Nicolas Kirilowits. L’eurodéputée PS d’Ile-de-France évoque la récente nomination des nouveaux commissaires européens par Jean-Claude Junker, les sanctions contre la Russie en raison du conflit avec l’Ukraine, les orientations économiques de l’Europe et la montée des partis eurosceptiques.

(Lire +)

En savoir +

Commémoration du Centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès

A l’initiative de la délégation socialiste française, le Groupe S&D a organisé au cours de ce mois de septembre, à Bruxelles, pendant la semaine de groupe et à Strasbourg, durant la semaine de session plénière, deux évènements importants pour commémorer, au niveau européen, le centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès.

(Lire +)

En savoir +

Actualités

Monsieur Juncker : ça ne suffit pas !

Communiqué de presse de la délégation socialiste française au Parlement européen

Strasbourg – mercredi 26 novembre 2014 -

La délégation socialiste française a pris connaissance des premiers éléments du plan d’investissements de la commission Juncker : 16 milliards d’argent frais qui devrait devenir 300 milliards d’investissements grâce à un coefficient multiplicateur qui nous interroge, comme de nombreux experts.

Ce plan existe grâce à notre action – c’est en soi une bonne nouvelle – et il est la reconnaissance du déficit d’investissements en Europe : moins 18% depuis le début de la crise. Le début de flexibilité – les participations volontaires des Etats membres à ce fonds ne seront pas incluses dans le calcul de leur déficit – va dans le bon sens, tout comme la création d’un comité indépendant pour évaluer les projets et le fait que, pour la première fois, une partie du budget de l’Union sera utilisée comme garantie.

Face aux défis que doit affronter l’Europe, ce plan est un signal de la réorientation. Pour autant, il est notoirement sous dimensionné en argent frais pour apporter le souffle dont l’Europe a tant besoin.

(Lire +)

La flexibilité, c’est comme le cholestérol : il y a la bonne et la mauvaise …

Communiqué de presse de la délégation socialiste française au Parlement européen
Strasbourg – mardi 25 novembre 2014 – Le lien vers le site de la Délégation socialiste française

Contre toute attente, la Commission Juncker a repoussé à une date indéterminée la présentation d’un texte sur les marges de flexibilité existantes dans la gouvernance économique. Ce report est la marque d’une approche court-termiste et d’un refus d’engager le débat essentiel, celui qui doit conduire à un véritable pilotage de la politique économique et à la fin d’une approche purement bureaucratique et comptable.

(Lire +)

Un bon Sommet de Lima pour préparer le Sommet de Paris 2015 sur le climat

Le dérèglement climatique représente un des plus gros défis auquel l’Humanité n’ait jamais été confrontée. Il menace les femmes et les hommes, l’écosystème, l’économie, les ressources, la paix aussi, dans certains endroits de la planète. Le Parlement européen a voté aujourd’hui une résolution sur la 20ème Conférence des Nations unies sur le climat (COP 20) qui se tiendra à Lima, au Pérou, du 1er au 12 décembre 2014.

Notre position n’a pas varié d’un iota sur les objectifs européens bien sûr, mais aussi sur ceux que nous voulons voir actés, au plan mondial, à Paris en décembre 2015 : nous devons collectivement diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 40 % par rapport à 1990, porter la part des énergies renouvelables à 30 % du mix énergétique et réaliser 40 % d’économies d’énergie.

Faute d’action, la hausse des températures, la fonte des glaciers, la multiplication des sécheresses, des catastrophes naturelles et la montée du niveau des océans auront des conséquences bien plus dramatiques et coûteuses que les investissements à faire dans la transition écologique.

(Lire +)

Videos

Monsieur Draghi, si une banque ne sert pas à prêter à l’économie réelle, à quoi ça sert ?

Le Parlement européen a demandé que les pouvoirs considérables de la Banque centrale européenne (BCE) soient compensés par une responsabilité démocratique (résolution du 18 juin 1996). Pour cela, il a institué un « dialogue sur la politique monétaire ». Au moins une fois par trimestre, le président de la BCE, ou un autre membre du Conseil des gouverneurs, est invité à répondre aux questions des député(e)s de la commission économique et monétaire du Parlement européen relatives aux perspectives économiques et à justifier la politique monétaire menée dans la zone euro. C’est dans ce cadre que Pervenche Berès a interpellé Mario Draghi, président de la BCE, le 17 novembre dernier.

(Lire +)

LuxLeaks : Jean-Claude Juncker est devant ses responsabilités ! – Pervenche Berès à Europe Hebdo

Pervenche Bérès était l’invitée d’Europe Hebdo, émission conjointe de LCP AN et de Public Sénat. La première partie de ce rendez-vous hebdomadaire portait sur les affaires d’évasion et de fraude fiscales particulièrement mises en lumière au Luxembourg début novembre, mais qui existent aussi dans d’autres États membres de l’Union…
Rediffusion le :
mardi 18/11/2014 à 04h00
mardi 18/11/2014 à 10h00
mardi 18/11/2014 à 15h30

(Lire +)

Intervention de Pervenche Berès sur la nomination de la Commission européenne

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur le Président Juncker, il y urgence à ce que vous puissiez mettre en œuvre un certain nombre d’engagements que vous prenez devant nous. Mais si vous prenez des engagements, cela veut dire que vous acceptez aussi d’être mis sous surveillance pour leur mise en œuvre. C’est là que nous serons au rendez-vous.

(Lire +)