Retrouver la croissance et adapter les institutions : débat riche à la Sorbonne

J’ai participé le 11 mars dernier dans le cadre des « Nocturnes de l’économie – Sorbonne 2015″ à une table ronde sur le thème « Europe : des institutions inadaptées ? » en compagnie de Mario Monti Sénateur et ancien Premier ministre d’Italie ; Michel Aglietta, conseiller scientifique du CEPII; Olivier Klein, professeur d’économie finance à HEC et directeur général de la BRED, et David Thesmar, professeur de finance HEC. Le débat était modéré par Antoine Reverchon du journal « Le Monde ».

(Lire +)

En savoir +

L’Intergroupe Industries Culturelles et Créatives (2C2I) au Parlement européen est lancé !

J’ai initié, au Parlement européen, un intergroupe sur les industries culturelles et créatives. Le lancement des travaux a eu lieu le 3 mars, à Bruxelles, lors d’un déjeuner-débat au cours duquel sont intervenues les ministres française et allemande de la Culture, Fleur Pellerin et Monika Grütters.

A cette occasion, le GESAC (Groupement européen des sociétés d’auteurs et de compositeurs), représentant 34 sociétés d’auteurs dans toute l’Europe et plus d’un million de créateurs ou d’ayants droit, a présenté une étude sur la plus-value du secteur de la création.

Un débat très constructif s’est ouvert entre les ministres et les nombreux députés présents sur les sujets d’actualité dont le droit d’auteur.

(Lire +)

En savoir +

Réviser la gouvernance économique : un rapport pour enfin tirer le meilleur parti de l’euro

Mardi 24 février, je présentais à mes collègues de la commission économique et monétaire, mon rapport sur la gouvernance de l’Union économique et monétaire, et s’ouvrait enfin le débat après plusieurs mois de travail et de concertation. J’y plaide pour une application plus intelligente des règles budgétaires et y expose ma vision des pièces manquantes pour l’achèvement de l’Union économique et monétaire. Ce rapport sera voté, amendé, en commission, et une fois franchi ce cap, adopté en séance plénière. Dans ce moment où l’Europe doit saisir sa dernière chance, la mise en œuvre des préconisations qui y figurent permettrait à l’Union d’éviter le scénario de l’habituel et suicidaire « trop peu, trop tard » et aux citoyens européens de tirer le meilleur parti de l’euro. Le rapport en français La seconde partie de l’intervention :

En savoir +

Actualités

Drames en Méditerranée : le Parlement veut une réponse globale

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française – Strasbourg – mercredi 29 avril 2015

Un débat tendu sur les récentes tragédies en Méditerranée a eu lieu aujourd’hui au Parlement européen en présence des Présidents de la Commission et du Conseil, Jean-Claude Juncker et Donald Tusk ; il a permis de voir la claire différence entre les priorités des trois institutions. Le Conseil veut concentrer son action sur la lutte contre les trafiquants. La Commission et le Parlement sont convaincus que l’urgence est à la recherche et au sauvetage des migrants.

À l’issue du débat, le Parlement a adopté une résolution qui aborde bien d’autres aspects de ce sujet sensible et complexe. La résolution s’inspire heureusement des propositions que nous avions entre autres développées dans deux communications la semaine dernière (« Naufrages en Méditerranée : nous devons tous agir pour une nouvelle politique migratoire » ; « Conseil européen sur les migrations : le combat pour défendre une politique européenne ambitieuse continue ! »).

(Lire +)

Dans quelles conditions sociales et environnementales sont fabriqués nos vêtements ? Nous voulons savoir !

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française

Strasbourg – mercredi 29 avril 2015 –

« Deux ans après la tragédie du Rana Plaza au Bangladesh, beaucoup reste à entreprendre afin de garantir des conditions de travail décentes dans l’industrie du textile du sud-est asiatique. Maîtriser la mondialisation, avancer vers le juste-échange, améliorer les conditions de travail, de santé, de sécurité des travailleurs, partout dans le monde, est notre devoir de socialiste. La résolution votée aujourd’hui, à l’occasion du deuxième anniversaire de cette catastrophe, était pour nous l’occasion d’avancer des propositions concrètes », expliquent Emmanuel Maurel et Eric Andrieu, membres de la commission en charge du commerce international et cosignataires de la résolution.

(Lire +)

Les cinéastes de l’ARP saluent le travail de l’Intergroupe Industries culturelles et créatives

Paris, le 29 avril 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE de l’ARP-Cinéma (Auteurs, réalisateurs, producteurs)

Vers une Europe de la Culture

Les cinéastes de L’ARP sont particulièrement reconnaissants des efforts de l’Intergroupe Industries culturelles et créatives, qui a su amener le Parlement européen à demander que les industries culturelles puissent bénéficier du plan d’investissement de 315 milliards d’euros de la Commission européenne.

Nous remercions notamment les Co-Présidents de l’Intergroupe, les députés Pervenche Berès et Christian Ehler pour leur investissement personnel.

(Lire +)

Videos

Nous demandons la libération sans condition de Nadya Savchenko

Pervenche Berès, au nom du groupe S&D. – Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, nous sommes ici réunis autour du cas de Nadya Savchenko, dont nous demandons la libération sans condition, car il s’agit à la fois d’un cas humanitaire et d’un cas politique.

Un cas humanitaire, puisque Nadya Savchenko a engagé une grève de la faim qui met en péril sa santé depuis maintenant plus de trois mois, mais aussi un cas politique, puisqu’elle a été kidnappée en Ukraine, détenue comme un prisonnier de guerre en Russie et que, dans le cadre de l’Union européenne, nous avons formulé dans les accords de Minsk, des demandes précises.

(Lire +)

Intervention dans le débat sur les fonds monétaires : le Parlement doit adopter une position courageuse

Pervenche Berès (S&D ).–Madame la Présidente, le Parlement européen avait fait une tentative dans ce dossier, sous la précédente législature. Manifestement, sa position courageuse n’a pas permis de déboucher sur un accord avec le Conseil. Or, nous sommes ici dans un dossier tout à fait essentiel, qui met l’Europe sur le devant de la scène internationale.

Le traitement des fonds monétaires est une chose sur laquelle nous demandent d’agir toutes les organisations internationales qui s’intéressent à la stabilité des marchés ou à la lutte contre le système bancaire parallèle.

(Lire +)

Au-delà des règles, le président de la BCE me répond

Le Parlement européen a demandé que les pouvoirs considérables de la Banque centrale européenne (BCE) soient compensés par une responsabilité démocratique (résolution du 18 juin 1996). Pour cela, il a institué un « dialogue sur la politique monétaire ». Au moins une fois par trimestre, le président de la BCE, ou un autre membre du Conseil des gouverneurs, est invité à répondre aux questions des député(e)s de la commission économique et monétaire du Parlement européen relatives aux perspectives économiques et à justifier la politique monétaire menée dans la zone euro. C’est dans ce cadre que j’ai posé deux questions cruciales à Mario Draghi, président de la BCE, le 23 mars dernier.

Sommet européen : il est temps d’agir !

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Madame la Présidente, Monsieur le Vice-président, s’agissant de l’union de l’énergie, il est temps d’agir. Mais vous n’agirez pas en cohérence si vous ne donnez pas un signal clair concernant le prix du carbone. Or, sur cet enjeu très concret, sur ce pas qui est devant nous, à portée de main, je vois au Conseil une grande réticence à mettre en œuvre la réserve de stabilité.

(Lire +)