Archives de la catégorie : Video

Il faut traiter la dimension sociale de l’univers numérique

Mercredi 4 octobre 2017

Intervention en séance plénière dans le cadre du débat sur la « Préparation de la réunion du Conseil européen des 19 et 20 octobre 2017 »

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, la présidence estonienne est déjà associée à une image très positive sur le numérique. Vous êtes un pays de l’excellence numérique, et vous allez porter ce thème lors du Conseil européen, ce dont je vous félicite.

Mais vous devez faire cela de manière inclusive, comme nous aimons à le dire ici. Donc, vous ne pouvez pas attendre le dernier moment pour traiter de la dimension sociale de l’univers numérique.

(Lire +)

Pacte budgétaire : le transformer pour le mettre au service de la cohésion sociale et de l’emploi

Mercredi 4 octobre 2017

Intervention en séance plénière dans le débat sur « Le pacte budgétaire et son intégration dans le cadre juridique de l’UE »

Pervenche Berès, au nom du groupe S&D. – Monsieur le Président, Monsieur le Vice-président, Monsieur le représentant du Conseil, le TSCG (pacte budgétaire), signé et entré en vigueur en 2012, prévoit en son article 16, cinq ans après, son intégration dans le droit communautaire. Peut-être est-ce le moyen de transformer le TSCG, objet juridique mal identifié, en un instrument qui soit plus conforme à ce qu’il aurait dû être depuis le départ, et non pas un traité intergouvernemental accaparant des institutions de l’Union.

(Lire +)

Pas de période de transition tant que les termes et les conditions du divorce n’auront pas été connus et acceptés

Mardi 3 octobre 2017
Intervention en séance plénière dans le cadre du débat sur le Brexit

Pervenche Berès (S&D). – Madame la Présidente, nous étions contre le Brexit, mais le peuple britannique a voté pour. Alors, Monsieur le Président de la Commission, jusqu’au 29 mars 2019, les Britanniques restent membres de l’Union européenne, et il est de votre devoir, en votre qualité de président de la Commission, de veiller à ce que la législation soit entièrement appliquée.

Tout d’abord concernant les droits des citoyens, qui, avant même la sortie du Royaume-Uni, sont trop souvent victimes de discriminations; concernant également la lutte contre la fraude à la TVA car, manifestement, le Royaume-Uni est devenu la plaque tournante d’une fraude générée par des importations en provenance de Chine; concernant enfin la situation à Gibraltar, qui semble être devenu une passoire pour les licences bancaires et les assurances.

(Lire +)

L’Euro est-il vraiment un vecteur de richesses ?

Samedi 8 juillet 2017

Rencontres économiques d’Aix-en-Provence

Les Rencontres économiques d’Aix-en-Provence sont un forum économique organisé par le « Cercle des économistes » depuis 2001.
Pendant trois jours de débats, ce forum réunit des économistes, des universitaires, des chefs d’entreprises, des représentants d’organisations internationales, des membres d’ONG ainsi que des décideurs politiques. Organisé chaque année autour d’un thème économique et sociétal, le forum a pour vocation d’activer le débat économique à l’échelle nationale et internationale et de contribuer à une meilleure compréhension des problématiques économiques.

(Lire +)

G20 : lutter contre les paradis fiscaux et favoriser les investissements dans la transition écologique doivent être les priorités défendues par l’Union

Mercredi 5 juillet 2017

Intervention en séance plénière sur la Préparation du sommet du G20 des 7 et 8 juillet 2017

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur le vice-président, Monsieur le responsable du Conseil, le multilatéralisme, c’est dans l’ADN de l’Union européenne. Le G20 se tiendra au centre de l’Europe à un moment où, à la fois, le Brexit et le gouvernement Trump nient la valeur du multilatéralisme.

Au fond, pour vous, Monsieur le vice-président, pour l’Union européenne et pour chacun des chefs d’État ou de gouvernement qui participera à ce G20, il y a une double tâche. Dans le G20 lui-même, il faut faire en sorte que ce que dit le bras gauche cesse d’être ignoré par le bras droit.

(Lire +)

Il vous reste deux ans pour réconcilier les citoyens avec l’Europe

Mardi 4 juillet 2017

Intervention en séance plénière dans le débat sur le programme de travail de la Commission européenne

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur le vice-président, il vous reste deux ans pour cette Commission de la dernière chance. Aussi, écoutez ce que le groupe socialiste a à vous dire.

Je ne sais pas si notre résolution sera adoptée. Je l’espère, mais, quel que soit son sort, les messages que nous vous faisons passer aujourd’hui dans ce débat constituent la feuille de route essentielle. En effet, si nous n’écoutons que les conservateurs, vous ne retrouverez pas la confiance des Français, parce que vous ne lutterez pas comme vous le devez, en engageant la Commission, avec toutes les institutions européennes derrière votre pouvoir d’initiative, pour lutter contre les inégalités à l’intérieur des États membres et entre les États membres.

(Lire +)

Pas de blanc-seing pour un secret éternel sur l’impôt sur les bénéfices des sociétés

Mardi 4 juillet 2017

Intervention en séance plénière dans le débat : « Communication, par certaines entreprises et succursales, d’informations relatives à l’impôt sur les bénéfices »

Pervenche Berès, au nom du groupe S&D. – Madame la Présidente, Monsieur le Commissaire, chers rapporteurs, le Parlement européen a joué ici son rôle à la suite des initiatives qu’il avait prises dans le domaine bancaire et sur l’initiative de Sergio Cofferati.

De quoi s’agit-il? Il s’agit de permettre de vérifier où les entreprises font des profits et, en fonction de cela, où elles doivent payer leurs impôts.

(Lire +)

Pour la zone euro, un budget et plus de démocratie

Mardi 13 juin 2017

Intervention lors du débat sur le document de réflexion de la Commission européenne sur l’Union économique et monétaire

Pervenche Berès (S&D). – Madame la Présidente, Monsieur le Vice-Président, Monsieur le Commissaire, je vous remercie pour ce diagnostic. C’est une piste de réflexion utile pour défendre ce bien commun qu’est l’euro. Pour des raisons tant politiques qu’économiques, nous devons le préserver.

Vous nous éclairez sur ses faiblesses: c’est utile pour remettre en lumière la nécessité de compléter l’Union économique et monétaire, comme cela a déjà été fait dans le rapport des quatre présidents, dans le rapport des cinq présidents et dans de nombreuses résolutions de ce Parlement, dont la dernière sur un budget pour la zone euro.

(Lire +)

On ne peut accuser la Banque centrale européenne de tous les maux

Mercredi 17 mai 2017

Intervention en séance plénière dans le cadre du débat sur la Banque centrale européenne

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, certains ont voulu ouvrir ici un débat que nous menons de manière régulière grâce au rapport annuel sur la Banque centrale ou dans les auditions avec M. Draghi.

Mais il faut dire la vérité, car en dépit des incertitudes géopolitiques auxquelles elle est confrontée outre-Manche et outre-Atlantique, la politique monétaire qui est menée est une politique adaptée, quels que soient les défis économiques que nous traversons. La zone euro affiche en conséquence une résistance plus forte que celle qui a pu être anticipée. Sa croissance, on l’a dit, devrait atteindre 1,7 % cette année et 1,8 % l’année prochaine.

(Lire +)

Au G7 de Taormine, l’Union doit s’exprimer d’une voix forte pour défendre les intérêts des Européens

Mercredi 17 mai 2017

Intervention en session plénière dans le cadre du débat sur la preparation du G7 à Taormine

Pervenche Berès, au nom du groupe S&D. – Madame la Présidente, l’Union européenne a un programme de travail pour cette rencontre à Taormine: la défense des intérêts des Européens. À ce titre, la Commission doit défendre l’intérêt général de l’Union. Or, compte tenu de ce qui se passe, notamment à Washington, on voit bien que ce mandat nécessite des éléments très forts.

Tout d’abord en ce qui concerne la défense de l’accord de Paris: faire reculer les inégalités, combattre le populisme, c’est aussi lutter contre le changement climatique et accompagner la transition écologique sur la base de ce qui a été conclu avec succès lors des accords de Paris. Toutefois, on constate aujourd’hui qu’un vent mauvais souffle à Washington, qui vise à remettre en cause ces accords au motif qu’on ne demanderait pas la même chose à un partenaire comme la Chine.

(Lire +)

Les « FinTech » introduisent une révolution prometteuse, mais nécessitent un encadrement

Mardi 16 mai 2017

Intervention en session plénière sur les « FinTech » : l’influence de la technologie sur l’avenir du secteur financier

Pervenche Berès (S&D). – Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, d’autres l’ont dit avant moi dans ce débat, les «FinTech» introduisent une révolution prometteuse. Elles révolutionnent l’univers des sciences, des services financiers, notamment celui des prestations bancaires dont elles modifient toutes les facettes, qu’il s’agisse des moyens de paiement, de l’attribution des crédits ou encore de la gestion de l’épargne.

Cette révolution venue des États-Unis, qui concentrent encore 80 % des capitaux investis, représente un potentiel de croissance considérable pour l’Europe et introduit dans beaucoup de cas des progrès appréciés des consommateurs, des investisseurs mais aussi des entreprises, des gouvernements, voire des banques centrales.

(Lire +)